Installer LINUX dans Windows10

 

 

La méthode la plus simple, aujourd'hui, d'installer un distribution Linux Debian, Ubuntu ou Kali dans Windows

est de le faire via le Microsoft Store d'une part, en téléchargeant les applications à disposition depuis quelques

temps maintenant et d'autre part d'activer la fonction WSL (Windows Subsystem for Linux) sur votre machine

via le panneau de configuration (redémarrage de votre pc nécessaire).

 

Une autre méthode, un peu plus complexe,  est celle d'intégrer une partition Linux virtuelle dans Windows 10 :

A l'aide d'un logiciel de virtualisation nommé  VIRTUALBOX (open source, c'est-à-dire gratuit).

De cette manière, vous évitez de devoir partitionner logiquement l'espace disque de

votre PC,  d'installer LINUX sur une des 2 partitions et de créer un menu de

démarrage, c'est-à-dire de devoir choisir, au démarrage de votre machine, de lancer

tel ou tel système d'exploitation; ce menu ainsi créé automatiquement est le GRUB

ou plus communément appelé le Boot loader.

Cette opération de partionnement peut vite se révéler à problèmes si par la suite

vous essayer de supprimer votre partiton LINUX  afin de revenir à la situation

d'origine (windows10 seul) car c'est une opération un peu délicate qui demande

une certaine habitude. 

 

-  Procédure pour l'installation d'une partition LINUX virtualisée via Virtualbox

-  Gestion du réseau dans une machine vituelle

-  Tutoriel Commandes de base Linux

Les Additions invité sont des pilotes adaptés pour les systèmes invités comme Windows ou ceux basés sur GNU/Linux qui permettent :

  • Un affichage graphique plus rapide (avec gestion de l'accélération 2D et 3D) et automatiquement adapté à la résolution graphique du système hôte,
  • Le partage du presse-papier,
  • Le partage des dossiers,
  • Une capture/libération dynamique du curseur lorsque celui-ci se déplace entre système hôte et système invité.